2016 : Pantone donne le ton

Pantone_Color_of_the_Year_2016_Social_BannerLe 29 janvier, il est encore temps de présenter ses voeux et donc aussi de découvrir ce que l’oracle de la couleur nous prédit pour cette année 2016. placé. Cet oracle, c’est le géant Pantone, qui depuis aussi longtemps qu’on se souvienne, donne la note colorimétrique de l’année naissante et a placé 2016 sous le signe du Rose Quartz et du bleu Serenity. Cela peut paraître aussi superficiel qu’anecdotique, mais ça ne l’est pas.


D’abord, c’est quoi Pantone

Un industriel américain, installé depuis 1886 dans le New Jersey. Fabriquant de nuanciers, l’entreprise travaille avec les grands de la cosmétique à l’élaboration de couleurs d’exception. Mais dans les années 1960′, elle décide de s’intéresser au domaine de l’imprimerie. Ce sera une véritable révolution. Car les encres proposées par la marque permettent de dépasser les possibilités de la quadrichromie basée sur trois couleurs (cyan, magenta et jaune + noir). Le système d’encres Pantone étant lui basé sur 10 couleurs, dont le blanc, le violet et le vert. Mais surtout, cette base permet la création d’un nuancier de quelques 800 teintes ultra précises, destinées à l’imprimerie. Depuis, les dosages de Pantone y sont devenus la norme.


 

Pourquoi une couleur de l’année ?

Pantone et son très sérieux Color Institute se plient au jeu depuis l’an 2000. Chaque année, l’idée est de choisir une couleur qui reflète l’époque et l’air du temps avec juste ce qu’il faut d’avant-garde pour durer l’année entière. Rassurez-vous, personne au Pantone Color Institute n’a de boule de cristal. Et soyons honnête, il s’agit d’une aussi d’une belle opération de communication. Derrière ces 16 couleurs, des millions de dollars d’encre d’imprimerie et une expertise habillement marketée, soit. Mais force est aussi d’avouer que derrière notre cynisme apparent, on est fan. Qu’on l’aime ou pas, la couleur de l’année donne le ton. Un ton de l’ordre du ressenti, qui fait communiquer les yeux et le cœur. La couleur de l’année se retrouve sous les projecteurs, au centre des débats du monde de la création. Certes, les créateurs ont en réalité commencé à travailler sur leurs pièces de l’année il y a un moment déjà, même si beaucoup ne sortiront qu’après cette « révélation ». Et, trouver une filiation un peu artificielle est alors facile. Mais le fait est que loin du langage parfois obscure des « tendanceurs », des modes des magazines parfois trop éloignées de la réalité du public, la couleur de l’année est une valeur aussi sûre que limpide. Chacun peut d’un simple coup d’œil savoir si il bien dans l’air du temps, ou pas. pantone-colors.00.47-PM

 


 

Alors, pourquoi deux couleurs pour 2016 ?

D’abord, parce que c’est une première. Et que comme toute première, c’est un bon moyen de faire parler de soi. Preuve en est, dans les 24h qui ont suivi l’annonce, les hashtags #rosequartz et #serenity correspondant aux deux couleurs de l’année, ont été utilisés plus de 600 fois par heure sur Twitter. Et sur Instagram, #colouroftheyear a récolté plusieurs dizaines de milliers de posts. Ensuite, parce que si l’on en croit Pantone, le monde d’aujourd’hui est en quête d’harmonie et de complémentarité. Deux qualités que « Rose Quartz » et « Serenity » réunies semblent offrir. Un rose rassurant et un bleu tranquille qui seraient deux faces d’une même pièce et engendreraient paix, calme et bien-être. Pour preuve : les 8 palettes proposées par Pantone pour assortir Rose Quartz et Serenity, toutes plus poudrées et feutrées les unes que les autres.

color-of-the-year-2016
8 palettes pour marier les couleurs 2016

Enfin, last but not least, pour la première fois, Pantone choisit aussi un effet. Qu’on l’appelle tie & dye, sfumato ou estompe, c’est autant la façon de marier les deux teintes que les couleurs elles-même qui se voit consacrée. Et on est bien obligé d’admettre que de la coiffure au maquillage en passant par le design, la tendance est indéniablement transversale. Côté design, pour les précurseurs, on pense bien-sûr à Constance Guisset et son miroir Francis pour Petite Friture, ou encore ses lampes Chantilly pour Moustache. Et plus récemment, dans une version métallisée, à la suspension Cherry de Daniel Emma également pour Petite Friture.

FullSizeRender

De gauche à droite : Suspension « Cherry », design Daniel Emma, 390€, Petite Friture. Lampe à poser « Chantilly », design Constance Guisset, 95€, Moustache. Miroir « Francis », design Constance Guisset, 395€, Petite Friture.


Où trouver « Rose Quartz » et « Serenity » ?

Le premier à dégainer les produits dérivés est bien-sur Pantone, avec un mug et un carnet qui accompagnent le lancement des colors of the year. Côté maquillage, renouant avec ses premières amours, c’est avec Sephora que le géant de la couleur a noué un partenariat. On vous laisse juger, mais chez Made in Design, on a quelques doutes sur le rouge à lèvres Serenity… Dans la déco, c’est l’incontournable fabricant de peintures Tollens qui remporte la médaille avec sa collection de teintes calées sur le célèbre nuancier. Bien-sûr, Rose Quartz et Serenity ont déjà rejoint la gamme.

FullSizeRender(2)Les produits Pantone, de gauche à droite : La collection de maquillage Pantone, par Séphora. Le mug et le carnet Pantone, aux couleurs de l’année. La collection capsule de peintures murales Pantone par Tollens.


Quant à nous, chez Made in Design, en bons défricheurs de tendances que nous sommes, on avait déjà craqué pour ces couleurs depuis un moment. Rien que pour vos yeux, voici un aperçu de notre sélection #RoseQuartz et #Serenity.

FullSizeRender

En rose Quartz, de gauche à droite : Pouf/table-basse « Circus », design Simon Legald, 460€, Normann Copenhagen. Secrétaire mural « Gaston », design Florence Watine, 595€, Hartô en exclu chez Made in Design. Patère « Jellies Family S », design Patricia Urquiola, 16€, Kartell.

FullSizeRender(1)En bleu Serenity, de gauche à droite : Jardinière « Basket », design Fabio Meliota, 369€, Fermob. Fauteuil bas « Condesa », 400€, OK Design pour Sentou Edition. Tabouret « Knitted », Claire-Anne O’Brien, 576€, Gan.

Something to Say?

Your email address will not be published.