Archive for the 'Designers' Category

13
fév

Dock Kitchen, Londres : 100% Tom Dixon

Vous êtes fans de Tom Dixon ? Alors vous allez adorer le Dock Kitchen, un restaurant londonien entièrement à la gloire du rebelle le plus talentueux du monde du design ! Situé sur les Docks de Portobello, un ancien bâtiment victorien à l’atmosphère industrielle brute sert d’écrin aux sublimes créations du Maestro. Chaises, lustres, fauteuils ou même patères : ici tous les objets portent la griffe du créateur britannique. Un établissement qui figure déjà sur la to do list de notre prochaine virée à Londres!

Un décor entièrement signé Tom Dixon : Suspensions Etch Web  Suspensions Mini Ball  Fauteuils Fan  Chaises Peg Chair

Un décor entièrement signé Tom Dixon : Suspensions Etch Web
Suspensions Mini Ball
Fauteuils Fan
Chaises Peg Chair

Chaises Y Chair  Suspensions Mini Ball

Chaises Y Chair
Suspensions Mini Ball

Chaises Peg chair  Suspensions Void Mini

Chaises Peg chair
Suspensions Void Mini

Luminaires de la collection Cell  Fauteuils Fan  Chaises Peg Chair

Luminaires de la collection Cell
Fauteuils Fan
Chaises Peg Chair

12
sept

Maison & Objet Septembre 2013 : nos découvertes déco

Au salon, on marche beaucoup, on rencontre une foule de gens et souvent, on tombe en admiration devant un produit qui nous étonne, nous fait sourire et qu’on rêve de posséder absolument ! Retrouvez tous ces moments précieux et coups de cœur inédits dans notre sélection du meilleur de la déco.

Hybride entre la couette, la peluche-doudou et le déguisement, Hibernatus a totalement séduit Catherine Colin ! Une création Pulse & Pulpe.

Hybride entre la couette, la peluche-doudou et le déguisement, Hibernatus a totalement séduit Catherine Colin ! Une création Pulse & Pulpe.

 

 La collaboration entre le magazine Toiletpaper de l’artiste contemporain Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari a donné naissance à une collection d’assiettes, mugs, linge de table et savon sans précédent : provoquant, décalé, dérangeant, esthétique… So arty ! / Seletti


La collaboration entre le magazine Toiletpaper, l’artiste contemporain Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari a donné naissance à une collection d’assiettes, mugs, linge de table et savon sans précédent : provoquant, décalé, dérangeant, esthétique… So arty ! / Seletti

 

Patères en verre soufflé Bubble par Vaulot & Dyèvre / Petite Friture

Patères en verre soufflé Bubble par Vaulot & Dyèvre / Petite Friture

 

Coiffeuse nomade Balsabox / Nomess Très bientôt sur Made In Design !

Coiffeuse nomade Balsabox / Nomess
Très bientôt disponible sur Made In Design !

 

Service de table empilable Osorio / Ibride

Service de table empilable Osorio / Ibride

 

Collection d’accessoires multimédia Mobility par Ora ïto

Collection d’accessoires multimédia Mobility par Ora ïto

 

Motifs géométriques et douceur de vivre caractérisent les collections Ferm Living

Motifs géométriques et douceur de vivre caractérisent les collections Ferm Living

 

Affiche lumineuse et réveil en trompe-l’œil / Pop-Corn

Affiche lumineuse et réveil en trompe-l’œil / Pop-Corn

 

Superbe scénographie sur le stand Marimekko

Superbe scénographie sur le stand Marimekko

 

 

 

 

 

 

 

 

11
sept

Maison & Objet Septembre 2013 : nos luminaires coups de coeur

Tendance futuriste, esprit récup’ et innovation : ces trois grandes tendances ont marqué de leur empreinte les créations de cette saison en matière de luminaires. Des mouvances à découvrir sans tarder, avec notre sélection des plus beaux luminaires croisés cette année dans les allées du salon…

Applique Optical par Jean-Baptiste Fastrez / Moustache

Applique Optical par Jean-Baptiste Fastrez / Moustache

 

Lampes Chantilly par Constance Guisset  / Moustache

Lampes Chantilly par Constance Guisset / Moustache

 

Lampe de table en carton Egg of Colombus par Valentina Carretta / Seletti

Lampe de table en carton Egg of Colombus par Valentina Carretta / Seletti

 

Suspension en ciment et bois Ciment Wood par Decha Archjananun / Specimen Editions

Suspension en ciment et bois Ciment Wood par Decha Archjananun / Specimen Editions

 

Suspension Downstair Light par Bertjan Pot / Pop Corn

Suspension Downstair Light par Bertjan Pot / Pop Corn

 

Lampes de table Mouse et Torcia / Slow

Lampes de table Mouse et Torcia / Slow

 

Lampes Dancing squares par Nendo / Spécimen Editions

Lampes Dancing squares par Nendo / Spécimen Editions

 

Lampes Muffins par Lucie Koldova et Dan Yeffet / Brokis

Lampes Muffins par Lucie Koldova et Dan Yeffet / Brokis

 

Lampe Pickle fabriquée à partir d’un bocal de cornichons par Rescued / Pop Corn

Lampe Pickle fabriquée à partir d’un bocal de cornichons par Rescued / Pop Corn

 

Retrouvez-nous dès demain pour un nouveau reportage consacré aux nouveautés déco !

 

 

 

 

 

 

 

 

10
sept

Maison & Objet Septembre 2013 : le meilleur du mobilier

Maison & Objet  s’achève aujourd’hui: une édition marquée par une créativité sans bornes, pour notre plus grand plaisir. Notre équipe a parcouru pour vous les allées du salon pour dénicher toutes les nouveautés et grandes tendances qui vont marquer l’année 2014. Si vous n’avez pas eu la chance d’assister à cette Grand Messe du design, nous vous offrons une séance de rattrapage ! Découvrez avec nous toutes les nouveautés et tendances mobilier à venir, très bientôt disponibles sur Made In Design… Suivez le guide !

Collection Ankara par Constance Guisset / Matière Grise

Collection Ankara par Constance Guisset / Matière Grise

 

Poufs Baloon / Florence Jaffrain

Poufs Baloon / Florence Jaffrain

 

Hamac Osmose par Sakura Hadashi/ Fermob

Hamac Osmose par Sakura Hadashi/ Fermob

 

Canapé Connect  / Muuto

Canapé Connect / Muuto

 

Tables basses Fil par Fred Rieffel / Eno

Tables basses Fil par Fred Rieffel / Eno

 

Table et chaises  Kintbury design Sir Terence Coran / Fermob

Table et chaises Kintbury design Sir Terence Coran / Fermob

 

Fauteuil suspendu  Manu Nest / Maffam

Fauteuil suspendu Manu Nest / Maffam

 

Buffet Falling Box par Gaël Manes, fabrication 100% française / Minimalist Editions

Buffet Falling Box par Gaël Manes, fabrication 100% française / Minimalist Editions

 

Canapé, fauteuil et tables basses FLY par Space Copenhagen/ And Tradition

Canapé, fauteuil et tables basses FLY par Space Copenhagen/ And Tradition

 

Table Subduction par Benoît Chabert / Altiligne

Table Subduction par Benoît Chabert / Altiligne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02
juil

La B.A. des 5.5

Question recyclage, on est tous pleins de bonnes intentions. Oui mais voilà, parfois on ne sait juste pas où entreposer les piles usagées, et la tentation est forte de les mettre à la poubelle !

Grâce aux 5.5 designers et à Energizer, vous allez enfin pouvoir apaiser votre âme écolo. Ludique et pratique, l’Alcaline Box permet de rassembler les piles et de les emmener au point de collecte facilement, grâce à un petit sac amovible en tissu.

En plus, pour chaque box achetée, 50% sont reversés à l’association Energies Solidaires, qui œuvre pour favoriser l’accès à l’énergie des plus démunis du Burkina Faso. Un objet éthique et esthétique, disponible en exclusivité web sur Made In Design !

Energizer 5.5

24
mai

Made In Design à Cannes : le bateau Arte

Cette année encore, Made In Design s’est associé à Phiippe di Méo et Mina Bui pour l’aménagement du bateau Arte. Nous sommes heureux d’être présents à Cannes à l’occasion du festival, et fiers de cette scénographie qui mêle références rétro et mobilier contemporain : une allure folle, de la proue à la poupe!

© Paul Blind

980399_10151594499984909_1885060645_o

 

20

Fauteuils About a chair, design Hee Welling pour Hay
Lampes de table Classic, Le Deun

17

Lampe de table Mini Pipistrello, design Gae Aulenti pour Martinelli Luce

16

Lampe de table Mini Pipistrello, design Gae Aulenti pour Martnelli Luce
Table basse Invisible low, design Tokujin Yoshioka pour Kartell
Coussins Remix, design Trine Andersen pour Ferm Living

Nouvelle image

Fauteuils Masters, design Philippe Starck pour Kartell

13
mai

White Home par Paola Navone

Depuis toujours, on est fans du travail de Paola Navone. Tour à tour architecte, designer, directeur artistique, décoratrice, conceptrice d’expositions et d’évènements, cette femme d’exception se distingue par son style visionnaire et sa philosophie éclectique.

Sa dernière réalisation, un espace de 500m2 situé dans la province de Pérouse, en Italie, regorge de bonnes idées : un coup de cœur absolu pour notre rédaction !

 

Lampadaires Manana Lamp, Design House Stockholm
© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

 

© Maz Zambelli

26
avr

Inspiration : une déco 100% fifities !

Dans les magazines de déco comme sur les blogs, l’esprit fifties est partout ! Formes audacieuses, couleurs pop et bois sous toutes ses formes…  Petit aperçu en images de cette tendance omniprésente.

Canapé Favn, fauteuils Swan et Egg, Fritz Hansen

 

Bibliothèque Dedal, Mathieu Matégot pour Gubi

 

Fauteuil Acapulco, Canapé Coogee et tables basses Hansen Family Remix, Sentou éditon. Suspensions Coral et Floral, Moaroom

 

Le restaurant Cocotte de Singapour a adopté les chaises A de Tolix, pour un style rétro-indus’.

 

 

 

 

 

 

Fauteuil bas Masculo, GamFratesi pour Gubi

 

Table basse Kangourou, Mathieu Matégot pour Gubi

18
avr

Rencontre avec Valérie Gonot, un autre regard sur la création

La jeune maison d’édition stéphanoise Edition sous Etiquette (ÉSÉ) nous séduit depuis 2010 avec des créations de designers prometteurs et talentueux, qui associent design éclairé, savoir-faire artisanaux et industriels. Des objets étonnants et intelligents, qui invitent à s’interroger sur les modes de production et de consommation de la société moderne.

En ce début d’année 2013, ÉSÉ présente une nouvelle version, conçue pour l’espace public, de ses célèbres Animali Domesticki, signés Jean-Sébastien Poncet. Installés sur la nouvelle place Carnot à l’occasion de la Biennale Design Saint-Etienne, ces bancs-sculptures ont remporté un vif succès auprès du public.

Lors de notre visite de l’installation, nous avons profité de la présence de Valérie Gonot, associée et gérante d’Edition Sous Etiquette, pour lui poser quelques questions sur son parcours et sa vision du design contemporain.

 

Valérie Gonot a testé pour nous les Animali Domesticki grandeur nature !

 

MID : Après 18 ans passés en Italie, vous êtes venue vivre en France, emportant dans vos bagages cette passion du design qui ne vous a plus quittée. Comment est né votre amour des objets et cette envie de raconter leur histoire ?

V.G. : J’ai en effet grandi en Italie, pays où le design fait partie du patrimoine et où l’ouverture d’esprit fournit un terreau favorable aux entreprises  pour expérimenter, innover, bousculer … L’objet design y est culturellement démocratisé. J’ai quitté Turin à la fin des années 80. A mon arrivée en France, je me suis rendue compte du fossé avec l’Italie dans ce domaine, et notamment le peu de place laissé au design dans le quotidien des français,  principalement dans leurs intérieurs.

D’autre part, j’ai toujours cultivé une très grande curiosité pour les « métiers du faire », de l’industrie à l’artisanat. Pendant longtemps mon travail de chargée d’affaires dans le secteur industriel m’a permis  de pénétrer dans tous types d’ateliers de production, de voir la matière se transformer : de la coulée d’une poche d’acier en fusion (mon plus beau souvenir) au tissage de textile pour l’industrie du luxe… une vraie chance !

Pour la première Biennale Internationale Design à Saint-Etienne, un ami montait une exposition nommée « déviation ». Il présentait un ensemble de prototypes de petit mobilier et d’objets de jeunes designers, qui une fois l’événement achevé est parti aux archives. Est née alors l’envie de créer une structure qui produirait et commercialiserait des objets design. Une maison d’édition qui donnerait une place importante à l’expérimentation de nouvelles formes. Durant les 10 années qui se sont écoulées ensuite jusqu’au lancement d’Édition Sous Étiquette,  j’ai apporté ma contribution au 9Bis (lieu de production d’exposition d’art contemporain à Saint-Etienne).

C’est cette mosaïque Italie, industrie et arts plastiques, ainsi que ma rencontre avec François Mangeol, qui a donné cette empreinte particulière aux collections ÉSÉ.

Transmettre l’histoire des objets que nous éditons est un acte fondateur de notre marque. Laisser la trace d’un processus de création permet de s’approprier un objet avec tout ce qui le compose et de mieux en comprendre sa valeur. Un éditeur, c’est un point de vue, il est dès lors nécessaire de le partager, et la rencontre qui permettra le dialogue c’est justement l’étiquette.

J’adore l’histoire racontée par Alberto Alessi qui, faisant ses premières armes dans l’entreprise familiale, avait choisi d’éditer un peigne géant de Dali dont les dents étaient constituées d’hameçons pour la pêche au thon… un fiasco, aucun ne fut vendu ! Ces hameçons sont encore aujourd’hui  comptabilisés dans l’inventaire annuel d’un groupe qui n’a depuis plus cessé de croître et de développer de nouveaux projets.

Ceci pour dire qu’il faut oser, car il restera toujours une trace d’une démarche innovante, frondeuse.

 

Valérie Gonot et François Mangeol, fondateurs d’Edition Sous Etiquette ©DR

 

MID : Souvent mal considérée, la région de Saint-Etienne est pourtant une terre de rencontres particulièrement fécondes entre  l’art et l’industrie, qui a vu émerger de nombreux talents.  Quel sens cela a-t-il pour vous d’y être installée ?

V.G. : Saint-Etienne est effectivement une ville des possibles. Souvent malmenée par les différentes périodes de reconversion industrielle, les mines, la sidérurgie, le textile, l’armement, elle a toujours su démontrer sa capacité à se reconstruire : c’est dans son ADN.

C’est une ville pionnière dans beaucoup de domaines, de l’industrie jusqu’aux arts.

Manufrance (petit clin d’œil à Made In Design), le premier catalogue de vente par correspondance, c’est aussi Saint-Etienne !

Alors qu’une grande partie des jeunes maisons d’éditions françaises sont basées à Paris, d’autres comme ÉSÉ- ÉDITION SOUS ETIQUETTE  depuis 2010 et récemment Hub DESIGN EDITION font le pari de s’installer au cœur d’un bassin industriel en plein renouveau. Le tissu incroyablement dense de PME d’excellence et d’artisans  locaux nous permet de pouvoir travailler en circuit court, en produisant à proximité.

 

Exposition « Les Editeurs stéphanois », Musée de la mine, Biennale Design Saint-Etienne 2013

 

MID : La jeune designer Jennifer Rabatel a travaillé en tant qu’éditorialiste pour Made In Design, avant de lancer ses propres créations, éditées notamment par les éditions Made In Design et ÉSÉ. Pouvez-vous nous raconter votre rencontre ?

V.G. : C’était lors de notre premier salon Maison&Objet en janvier 2011.

Nous venions à peine de lancer notre première collection lors de la Biennale Design de novembre 2010 à Saint-Etienne, où nous avions été remarqués par la presse, et notamment par Chantal Hamaide. S’en est suivie notre première participation sur le « Now, design à vivre » le mois suivant.

Jennifer est passée sur le stand une première fois, puis a poursuivi sa visite du salon.

Elle est revenue nous voir en fin de journée, un moment plus calme sur le stand, pour nous montrer son travail. Elle sortait tout juste de l’ECAL MAS-LUXE.

Elle parlait de ses objets, de son processus de création comme nous parlions nous même de notre collection aux acheteurs, en partageant cette passion qui permet d’aboutir un projet. Nous nous sommes très rapidement compris, il y a dans son travail de l’épaisseur, du sens, de l’humour et beaucoup de professionnalisme.

Nous avons dès le mois suivant décidé d’éditer deux de ces projets :

« Candelas », un bougeoir composé de 5 branches qui se déploient et « Spatulas mirrors », une collection de miroirs.

Nous les avons présentés au salon Maison et Objet de Janvier 2012, avec un grand succès.

C’est lors de ce même salon que votre site Made in Design nous a référencé, offrant dès lors une véritable visibilité à la collection ÉSÉ.

 

Miroir Spatulas / Salvador – Edition limitée et numérotée – Jennifer Rabatel pour Edition sous Etiquette

 

MID : Vous semble-t-il important aujourd’hui de défendre le design et la production français ? Quelles sont, selon vous, leurs particularités ?

V.G. : OUI !

Non pas par chauvinisme primaire mais parce que nous avons sur le territoire français (et notamment en Rhône-Alpes) de nombreux ateliers dotés d’un très grand savoir-faire et qu’il est essentiel de donner une visibilité à ce type de production.

Pourquoi alors aller chercher à l’autre bout du monde ?

Nous faisons produire les câbles de nos lampes dans une entreprise de notre région. Nous sommes sûrement le plus petit de ces clients, mais cet industriel a joué le jeu. Il a réalisé notre câble sur mesure, correspondant à toutes les exigences techniques et esthétiques que nous lui avions donné.

Tous les objets de la collection ÉSÉ sont fabriqués en France parce que nous avons trouvé les savoir-faire dont nous avions besoin.

A notre échelle de production, nous avons peu de raisons de faire fabriquer hors des frontières : nous maîtrisons notre qualité, nos délais de production, nos réassorts. Nous n’avons pas besoin non plus de constituer des stocks trop importants pour amortir les frais de transport…

Mais produire localement, c’est évidemment plus cher et cela se ressent quand même sur le prix, il y a derrière cette philosophie productive un caractère militant.

 

Animali Domesticki, Usine occupée et Spatulas : 3 collections présentées au Musée de la mine dans le cadre de l’exposition « Les éditeurs stéphanois », Biennale Design Saint-Etienne 2013

 

MID : Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

V.G. : Nous avons inauguré lors de la biennale notre première collection de mobilier urbain.

Nous avons adapté  4 pièces de la collection Animali Domesticki  en banc pour l’espace public : le cerf, la biche, le taureau, la vache, et travaillons maintenant sur la déclinaison de ces bancs sculptures en mobilier outdoor pour les parcs, jardins et terrasses privés .

Nous collaborons avec un laboratoire de peinture pour développer une gamme de couleur sur mesure pour ce mobilier que nous présenterons au salon Jardin Jardins fin mai.

Nous réfléchissons également  avec Jennifer Rabatel à la déclinaison du bougeoir et des miroirs dans d’autres finitions.

28
mar

Biennale Internationale Design Saint-Etienne : nos coups de cœur !

Intrigantes, intéressantes, rafraîchissantes… Les expos présentées cette année lors de la Biennale ont fait vibrer notre équipe ! Retour en images sur nos coups de cœur et découvertes.

Très réussie, l’exposition « L’âge du faire », dirigée par l’association Particule 14,  permet d’explorer l’urbanité avec des objets, pièces de mobilier et installations développant les techniques de l’acier et du béton léger. Réalisée grâce à la collaboration et aux savoir-faire de La Tôlerie Forezienne et de Concrete LCDA, cette exposition présente le travail de plusieurs de nos designers chouchous, comme Marc Brétillot,  Patrick Nadeau, ou encore Normal Studio.

Exposition « L’âge du Faire » par Particule 14 – Miroir urbain, paravent urbain, Normal Studio & la Tôlerie Forezienne

 

Dans l’ombre de la claire fontaine, Patrick Nadeau avec Laorus & la Tôlerie Forezienne

 

Barbecue de table YUMMY YOU, Marc Brétillot, Eric Trochon & la Tôlerie Forezienne

 

Autre coup de cœur, l’exposition « Design with heart », qui présente une sélection d’objets contemporains choisis par Sébastien Bergne sur la base de ses goûts personnels et de sa longue expérience en tant que designer industriel. En apparence disparates, tous les objets sélectionnés ont en commun de transcender les questions de style ou d’esthétique. On a pu y repérer entre autres la cloche lumineuse « Curiosity object », co-réalisée par la designer Gaëlle Gabillet, collaboratrice des Éditions Made In Design.

 

Exposition « Design with Heart » par Sébastien Bergne – Au premier plan : Curiosity object, cloche lumineuse, Studio Gabillet et Villard – Au plafond : Lampe Sparrow, Zhili Liu – En arrière plan : Bancs en marbre Girella et Galleria par Ron Gilad

 

Chaise AA en acier laqué perforé, Chantal Andriot pour Tolix

 

Particulièrement instructive, l’exposition « Charlotte Perriand et le Japon » est consacrée à l’impact de la découverte de l’archipel nippon sur la designer française. Sa mission au Japon à partir de 1940 a été à l’origine de propositions inédites. Une occasion de (re)découvrir ses créations personnelles, dont certaines ont été rééditées pour l’occasion, des images d’archive inédites, des pièces retrouvées au Japon et jamais exposées en Europe.

 

Exposition « Charlotte Perriand et le Japon » – Commissariat : Martine Dancer, Pernette Perriand-Barsac et Jacques Barsac

 

Applique à volet pivotant, réédition de 1962 par Nemo

 

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de faire un tour à Saint-Etienne, dépêchez-vous ! La Biennale fermera ses portes ce dimanche 31 mars.